Les vaccins

Je déteste ça.
Toutes les mamans détestent ça !
Quoi ? 
Les vaccins …
Un mal nécessaire. Ou pas.
Pour Noa, j’avais une tendance à écouter les professionnels sans broncher. C’était mon premier enfant et un peu paumée dans l’arène, je me suis contentée de suivre le troupeau. Du moins jusqu’aux premiers vaccins.
Je me souviens … de ce cri perçant ! Mes enfants ne pleurent jamais, voir très très peu. Du coup, ce cri de douleur m’avait choquée au point d’avoir littéralement fondu devant le pédiatre.
A mon retour, je rappelle avoir surfé sur la toile. C’est que Noa commençait à avoir pas mal de fièvre … elle ne mangeait plus. Google a toujours été mon meilleur ami. Du coup, j’y ai cherché des réponses … Et puis je suis tombée sur des articles remettant en cause l’utilité de la vaccination.
De fil en aiguille, j’ai appris que certains vaccins étaient interdits dans beaucoup de pays en raison de leurs liaisons avec des cancers. Carrément.
A l’époque, on avait mis en suspension l’utilisation du ROTARIX. J’avais donc catégoriquement dit NON au pédiatre, hors de question de vacciner Noa avec le ROTARIX. Je me suis sentie littéralement insultée de mère indigne. C’est vrai, comment peut-on ne pas vouloir vacciner son enfant ? J’étais alors montée aux créneaux avec preuves à l’appui. Une étude avait été mise en ligne par l’organisation mondiale de la santé, je l’avais imprimée et plantée sous les yeux du dit pédiatre. Il m’a foutu la paix. Et autant dire qu’il a évité de l’ouvrir avec moi suite à cela.
Bref, j’ai appris une chose importante. On doit s’imposer en tant que Maman. Ces médecins ont certes un diplôme mais ils ne seront jamais dotés de ce magnifique 6ème sens que nous avons en tant que Mère. NOUS seules, savons. 
C’était au tour de Isaac de se faire vacciner hier. Je n’ai pu m’opposer pour les vaccins obligatoires mais je l’ai fait de nouveau pour le ROTARIX. Et de nouveau, j’ai dû prendre sur moi devant les accusations de mon pédiatre. Je m’en fiche. Parce que cette fois-ci j’étais riche d’une première expérience et donc plus sûre de moi.
Nous vivons dans un monde où l’on découvre au quotidien que nous évoluons dans l’intoxication absolue, n’est-il donc pas de notre devoir de Maman de limiter la casse ? ( parce que ne nous leurrons pas, on ne peut pas vivre dans le 100% BIO ! Ca c’est nawak ! )
Donc NON à une sur-vaccination ! Et OUI à une information complète ! Trop de Mamans suivent encore aveuglément le corps médical, renseignez-vous un minimum avant d’accepter toutes interventions sur votre enfant. Vous seriez étonnées d’apprendre que parfois ( souvent ) on propose de soigner une maladie ou de la prévenir par l’intoxication. 
Bilan : Isaac 7 semaines et 4 jours, 7 kg, 62 cm

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s