Après Jane Eyre, Les hauts de Hurlevents – Emily Brontë

 « Les Hauts des Hurlevent » ? Probablement mon livre préféré, et pourtant il y a quantité de livres que j’ai adorés ! Ce roman est l’un des rares que j’ai lu une dizaine de fois, à des années d’intervalle, avec une première lecture à l’adolescence, et il ne m’a jamais déçue ! Je le trouve même parfait, rien n’y est inutile, tout contribue à l’atmosphère sombre et à la tension dramatique. La construction est solide, le style dépouillé pour l’époque, ce qui donne une incroyable impression de modernité. C’est un roman plein de passion, sans une once de mièvrerie. Je trouve tous les personnages intéressants. Certains d’entre eux sont vraiment positifs, comme Edgar Linton ou Catherine Linton Junior. Quant à Heathcliff et à Catherine l’aînée, ils sont tous les deux fascinants de par leur complexité même. Enfin, c’est mon avis. Si vous n’avez pas encore lu ce roman, vous êtes à envier car vous avez devant vous quelques merveilleuses heures en perspective ! 
Dans la même lignée, « Jane Eyre » est certes un très bon roman, mais à mon sens incomparablement moins fort que « Les Hauts des Hurlevent ». Le style en est aussi plus fleuri et la fin plus lumineuse. Tout est donc question de goût …

Publicités

Une réflexion sur “Après Jane Eyre, Les hauts de Hurlevents – Emily Brontë

  1. One way to ihsân. dit :

    J’avais laissé un commentaire mais il n’a pas voulu se publier 😦 je recommence et en plus long !

    Je disais que je me demandais quel titre des Brontë j’avais lu chez toi qui avait récolté tous les lauriers… Je l’ai commencé il y a quelques jours et comment dire… Je suis juste surprise. Mais genre vraiment et sans m’y attendre. Le bouquin est une vieille édition, pages odorantes et brunies par le temps, pas de résumé, une présentation vieillotte… Étant dans une période où je veux juste décrocher de mes lectures prises de tête et me plonger dans quelque chose de frais et agréable, j’ai été servie. Le style est, comme tu dis, moderne, je n’y ai pas retrouvé les tergiversations et détails pas forcément pertinents -même si nécessaire à certains styles- que je trouve parfois chez Austen par exemple. Tous les persos sont intéressants, de l’employée de Heathcliff à Mr Lockwood qui m’a fait méditer et kiffer sur son : « Un homme sensé doit trouver une compagnie suffisante en lui-même ». J’ai été surprise par la réaction de Heathcliff lorsque son invité forcé a « rencontré » le fantôme de Cathy… Le gaillard froid en pleurs, hop, stupéfaction et intrigue, qu’est-ce qui peut être assez fort dans son vécu pour le faire réagir ainsi ? Le suspens n’a pas duré longtemps. Le coup de la bonne de Lockwood qui raconte durant des pages fut génial. J’ai ri aussi et j’ai fais des millions de liens avec plein de choses qui n’ont, en apparence, rien à voir avec l’univers Brontësque. J’ai été choquée aussi par la réaction du père des enfants quand Catherine vient lui faire un câlin…

    En fait, je ne m’attendais à rien et même si cet état d’esprit n’est pas prometteur à chaque fois, ici, ça l’est… En fait bis, elle écrit comme j’aimerais écrire un roman. Bravo Miss Emily !

    C’est bien elle qui est morte avant que son livre fasse un carton ? Si je ne me trompe pas, il avait choqué par ce qu’il décrivait de l’époque en question. Pour des meufs ayant vécu presque recluses, je trouve ça génial.

    Je l’ai pris en anglais aussi pour me faire la main. Je te dis quoi post lecture finie 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s