Le TEC … ça nous rapproche un peu trop à mon goût.

Pfiuh ! Pas UN article de pondu depuis mon retour de Londres, c’est dire si j’ai eu le mal du pays ( je l’ai toujours d’ailleurs, disons que je fais avec ) …
En même temps, j’avais prévenu !
Bon, je suis de retour avec un sujet et non des moindres dans la vie d’une maman. A savoir : « Prendre les transports en commun, quand on a un enfant en bas âge voir même deux ». La barbe !
Je n’ai pas de permis de conduire. Non, ce n’est pas par fainéantise de le passer mais bien parce que, dans l’absolu, je n’en ai pas besoin. Nous avons une voiture et mon Cromagnon en est le pilote. Si il faut faire de grosses courses ou parcourir de longues distances on a donc « SOS Papa » sous le coude ^^.
Je dépose et reprends donc la grande à l’école, en bus. A priori, ça ne me dérange pas. A priori.
Mais alors, prendre les transports en commun ( le TEC, en Belgique ) relève d’un Fort Boyard pour une Maman.
D’abord, on oublie la poussette. Je ne compte plus le nombre de mamans que je vois monter à bord avec difficultés et le déni TOTAL des passagers. Le bus est souvent bondé puisque, heure de pointe, on a donc la désagréable sensation de péter les nouilles avec nos « pardon ! » « Excusez-moi ! » « Monsieur, je peux passer ? » « Chauffeur, LA PORTE ! » ( parce que oui, Monsieur le chauffeur est de mèche et cultive la mauvaise volonté. Faut pas avoir de gosses pour capter que descendre d’un bus avec une poussette demande plus de 3 secondes et demi ! ). Alors il y a une solution pour les pro-poussettes. Si l’enfant est assez grand pour poser ses fesses dedans, pensez à la poussette « canne ». Ah, elle est divine. La poussette « canne » a cette faculté de se plier en 2 mouvements, aussi vite que l’éclair en plus d’une légèreté et d’un minimum de place. On prend donc le petiot dans un bras, la poussette canne de l’autre. Dans le cas contraire où votre petit serait … trop petit, il n’y a pas de secret : le portage.
Perso, mon BOBA me sauve la vie ! Je ne prends la tête à personne, mon 4 mois est à proximité, au chaud par ce temps de m***** et mes deux mains sont libres pour tenir ma 2 ans.
Dans une vue d’ensemble, pas trop de soucis pour moi me direz-vous. Ouais. Mais c’est sans compter sur les gens et leur connerie légendaire.
Pour ne citer qu’un exemple, je prenais le bus hier pour aller chercher Noa à l’école quand j’ai eu la sympathique big surprise ( accent anglais *ON* ) de monter dans un bus remplit d’ivrognes.
Je n’habite pas dans le Beverly Hills liègeois. C’est un fait.
M’enfin, être torché à 15h  ( et en groupe  )… Chacun fait ce qu’il veut de sa vie et y trouve la motivation qu’il lui plaît dans la mesure où il me fout une paix royale ! Douce illusion … Je n’étais pas assise depuis 2 secondes que j’ai dû évincer une grosse main aux ongles sales qui se dirigeait vers le visage immaculé de mon doux 4 mois ! Un revers presque aussi rapide que le geste initial. Une riposte logique que, bien évidemment, un mec bourré prend pour une menace terroriste. J’ai tout de même eu la politesse d’expliquer mon geste sous les projecteurs ( TOUT le bus n’avait d’yeux que pour moi … ), « je m’excuse monsieur si mon geste vous a paru brutal mais je préfère que vous ne touchiez pas le visage de mon bébé. Vous savez ? Bactéries, tout ça … Et puis quand bien même, je n’aime pas que l’on touche mes enfants ». Littéralement dévisagée, je me suis éloignée vers le fond. Là, debout, personne n’a eu l’idée de se lever pour me laisser une place … C’est si beau une Maman portant son enfant debout, dans un bus bondé. Je me demande comment un peintre de renom n’a pas encore eu la génialissime idée de peindre pareille scène … Divine.
Bref, j’ai dansé le merengue tout le long du trajet. Et un pas à gauche ( j’esquive un bourré qui ne tient pas en place ) et un pas à droite ( une Madame tente de caresser les joues de Isaac ), un pas en arrière ( un vieux me bouscule ) et un pas en avant ( une Maman en poussette partage ma galère ).
Bien évidemment et dieu merci, le bus n’est pas toujours bourré d’ivrognes, non. Il est aussi et majoritairement, plein de jeunes. Et eux, je pense que ce sont les pires …
Je ne suis pas bien vieille, toujours dans la vingtaine, néanmoins je ne me souviens pas que nous étions comme ça … Quand on ne me drague pas ouvertement parce qu’on me pense âgée de 20 ans à tout casser, mes enfants et moi subissons un rap écouté trop fort ( c’est trop cool de montrer qu’on est un rambo des cités liégeoises parce qu’on écoute Mac Tyer à donf dans le bus ! Je nique les gens et le chauffeur moi, ma couille … #bouffon ). Les « Ta gueule ! » « Salope ! » « Ta race ! » … ils se parlent avec tant de respect. Vous me croirez où non, depuis que nous prenons le bus, j’ai toujours un mp3 dans la poche.
Pour moi ? Noooooon. Pour Noa –‘

Bref, il est 12h10, je prends le bus dans 2h30 et j’ai une fulgurante envie de passer le permis !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s