"Le retour à la terre" – Manu Larcenet & "Kiki de Montparnasse" – Catel & Boquet

Ici l’intégrale disponible aux éditions DARGAUD

 J’ai découvert Manu Larcenet avec « Le Combat Ordinaire ». Un ouvrage qui m’a émue, chamboulée … C’est donc tout naturellement que je me suis intéressée à son travail dans le cadre du mien.
« Le retour à la terre », comme l’oeuvre précitée, est une histoire tout ce qu’il y a de plus anecdotique.
Un couple de citadins décide de plaquer la ville pour partir vivre à la campagne. Et pour faire court, leur intégration ne va pas être des plus évidente. Point.
Oui, juste, point.
Dessin épuré, découpage des cases très intéressant … L’humour est présent à chaque page !
Comme on peut s’y attendre les campagnards rudes et bien gaillards font face aux citadins légèrement précieux et fragiles tout au long de l’histoire. Une histoire qui touche chacun d’entre nous parce qu’elle nous parle.
C’est une histoire qui nous renvoie à nous mêmes, à nos craintes … Nous sommes perdus dans un monde de plus en plus violent, froid, sale … On a tous besoin de ce retour à la terre. Aux vraies valeurs, aux vraies choses … Et c’est ce que nous offre l’ami Manu. Une ouvre pour des gens qui désirent voir les choses comme elles sont, à la recherche d’authenticité …

Disponible chez CATERMAN
Kiki … Je connaissais Kiki de Montparnasse comme étant la muse de Man Ray. Je connaissais en gros le personnage sans m’être penchée sur sa vie. Quel bonheur cet ouvrage pour une fan des années folles ( dingues ! ). Le vieux Paris, celui qui fait rêver … 
Femme libre sentimentalement et sexuellement, Kiki de Montparnasse n’a pas été la muse que d’un seul homme. Emancipée, elle impose sa liberté de ton et de pensées. 
Kiki peint.
Kiki est actrice.
Kiki chante.
Kiki danse.
Kiki tente de conquérir l’Amérique, en vain. C’est à Montparnasse que Kiki rayonne entre deux guerres. 
Elle en devient la reine et côtoie le beau monde. Inspirant les uns, exaspérant les autres. C’est une star.
Revers de la médaille Kiki meurt jeune, dans la déchéance la plus totale. Problèmes de santé dû à une consommation abusive d’alcool et de cocaïne toute sa vie. 
Pour moi, c’est un mega coup de coeur. Si on n’adhère peut-être pas au dessin, on ne peut nier être touché par le destin de cette figure emblématique du Paris entre-deux-guerres. Il y a de la musicalité dans cet ouvrage, il y a de la tristesse, il y a de la joie … Il y a de la vie !
Et puis on fait le plein de culture de général. Parce que les références, les dates, des événements marquants ne manquent pas d’être rappelés …

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s