Bye, Dexter Morgan ! ATTENTION SPOILER !!!

 Dexter, épisode 12, saison 8 : lultime épisode (spoiler)
Commençons par un rapide résumé :
En gros, Dexter est sur le point de s’envoler avec Hannah et Harrison en Argentine. Cependant, pris de remords, Dex’ préfère laisser partir la blonde et le petit car il doit s’occuper de Saxon qui a tiré sur Debra. Deb est un légume (ce n’est définitivement pas sa saison, la pauvre !). Après un voyage mouvementé par l’intrusion du détective privé Elway qui s’avère tenace, Hannah et Harrison arrivent à destination. Pendant ce temps, Dex’ trouve le moyen de tuer Saxon sous le couvert de la légitime défense. Alors qu’il pourrait filer à l’anglaise après avoir dit adieu à Deb, il s’offre une petite folie, lui ! Il débranche Debra et la jette à la mer. Il fonce ensuite avec son bateau dans la tempête avec comme pensée qu’il ne veut plus blesser les gens qu’il aime. Le bateau de Dexter est retrouvé en débris. C’est la fin de Dexter. Sauf que Dexter est, en fait, bûcheron au Canada ! FIN
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les scénaristes ont opté pour une facilité étonnante.  On nous avait habitués à des adversaires de taille devant lesquels Dexter Morgan avait plus d’une fois failli perdre le combat. Et au lieu de cela, on nous sert un combat finalement contre lui-même. C’est là que je ne suis pas tout à fait en accord avec la majorité des commentaires pondus sur la toile.
Nombreux sont les mécontents. Pourtant, le geste de Dexter n’est pas vide de sens quand il décide de finir « seul et triste ». Quelque chose qu’on découvrait peu à peu au fil des épisodes s’est cassé à lui, c’est-à-dire son empathie. Il se croyait capable de surpasser son « Dark Passenger » et tendait à vivre une vie qu’il ne pensait pas mériter. Je vois son isolement comme une rédemption. Il s’inflige une vie  morne et douloureuse à penser aux gens qu’il a perdus et/ou qu’il aime.
Quoi de pire que de savoir que les gens qui vous importent vous pensent mort ?
La dernière scène est pas mal fichue en ce sens. La caméra s’approche lentement du visage de Dexter et là où on s’attend à un dernier message moralisateur : rien. Le silence absolu.
Il a cessé de se convaincre de quoi que ce soit. Il en a fini avec ses remises en question et tout ce qu’il cherchait à le définir en tant que humain. D’ailleurs, j’ai remarqué qu’Harry n’apparaissait pas une seule fois dans cet épisode.
Pourtant, ce n’est pas parce que je trouve qu’il y a du bon dans ce clap de fin que je ne trouve pas qu’il y a du mauvais ! Côté technique déjà. Les effets spéciaux sont limites risibles alors qu’on nous a habitués pendant 8 ans à des plans minutieusement travaillés.
À mon avis, la saison 8 était la saison de trop. On aurait très bien pu achever l’aventure à la saison 7 avec un Isaak Sirko charismatique à souhait.
Mais là, bûcheron au Canada… Aussi symbolique et « pas si con que ça » que j’aie pu trouver cette fin en demi-teinte, ils ont forcé sur le Champomy !
Voilà. Une belle page se tourne. On n’aurait jamais cru se prendre autant d’affection pour un tueur en série… Certes, on aurait aimé avoir notre mot à dire dans ces adieux mais on fera avec !
Bye Dexter Morgan.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les fautes de français



Que ce soit sur les réseaux sociaux, dans les programmes de télé-réalité et même parfois dans des 

émissions culturelles, notre belle langue est mise au sous-sol ! Alors je me suis dis que j’allais vous 

compiler les fautes qui, à mon humble avis, sont les plus insupportables. Attention, je ne prétends pas être l’Esprit Saint qui habite Bernard Pivot, loin de là, je fais moi aussi quelques fautes d’orthographe ( oubli de « s », les accords, … ). 

Mais il y a fautes et FAUTES. Je parle ici des grosses fautes de français qui ne sont pas correctes 

mais que l’on voit ou entend souvent.

Ici donc, mon petit top 10. C’est parti !

1. « Ils croivent » : je pense que c’est la faute qui me révolte le plus. 

Comment faire comprendre une bonne fois pour toutes que le 

verbe « croiver » n’existe pas ? 

2. « Si je serais » : « Les si n’aiment pas les rais » ! Ça ne vous rappelle rien ? C’est la faute la plus 

moche à l’écoute à égalité avec le n°1 du top.

3. « La robe à Sarah » : C’est une faute que j’entends énormément. Vous ne dites pas « fils à pute », si ? 

Eh bien voilà, c’est pareil. La robe DE Sarah !

4. » Au jour d’aujourd’hui » : LA faute que nos médias ont adoptée sans gêne. Pas une. Aujourd’hui est 

déjà un pléonasme en soi-même. Donc si vous décomposez le mot cela fait : Au jour du jour de ce 

jour. Ce qui est donc un double pléonasme. Pitié…

5. « Bonne Anniversaire / Bon année / La nouvel an «  : Si « la nouvel an » est beaucoup plus probable à 

l’audition, le « bonne anniversaire » vous n’y échapperez pas. Chaque année, sur n’importe quel réseau, 

il y en a un ou une qui va vous la faire. 

6. « Aussi non » : Une faute que j’ai longtemps faite ! « Aussi non » au lieu de « Ou sinon ».

7.« Ce / Se » : Là on atteint le code rouge. Il est plus qu’urgent de faire quelque chose, c’est une 

épidémie ! 

8.  » er / é  » : Au même titre que le numéro 7, la conjugaison va mal. Je vous file mon astuce : le 

verbe « finir ». Remplacez le verbe à conjuguer par « finir », s’il convient, mettez « er », sinon « é ». 

9.  » sa va » : Non, clairement, ça ne va pas du tout ! « ça va », avec un « c » cédille !

10. « Incessamment sous peu » : cfr. n°4, c’est un pléonasme insisté qui 

se transforme alors en périssologie. C’est un ajout de détails qui font 

redondance et n’apportent rien de nouveau sinon de la lourdeur dans 

l’expression. Un pléonasme sans effet quoi, dixit Wikipédoch’.

Bref, et vous ? Quelles sont les fautes qui vous révoltent ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

Imaginer la mode de demain …

Si dans la mode il est presque impossible de ne pas regarder en arrière, il faut avouer que les dernières tendances nous ont carrément fait voyager dans le temps !

Je ne sais pas vous mais moi j’ai remarqué un « reboot » vestimentaire presque simultanément au crash informatique annoncé au passage à l’an 2000.
Si lui n’a pas eu lieu, le genre humain s’est vu motivé à fouiller dans les penderies empoussiérées, ressortant ainsi des tenues qu’on aurait de prime abord pensé immettables pour finalement devenir une valeur sûre de la garde-robe lambda.

Retour aux 90’s, aux 80’s, aux 70’s, aux 60’s, au 50’s, au 30’s, au 20’s … Imaginer la mode de demain ne devrait pas être bien compliqué, visiblement, le tout est de savoir décompter.
En ce qui concerne la mode du commun, oui.

Mais concernant LA mode ( bien ouvrir la bouche sur le passage au « o » en fermant les yeux et ne levant qu’une seule épaule ), depuis quelques temps une certaine Stefani Germanotta, à l’instar d’une Grace Jones en carence de vitamine D, porte le flambeau d’un style en progression et remet les pendules à sa vision de l’heure en imposant un style futuriste qui semble inspirer les plus grands créateurs.
Trouvant en elle une muse ( et accessoirement un cintre ) on remarque que cette tendance déteint sur pas mal de célébrités.
Mais que le commun ne s’inquiète guère ! Les créations futuristes se marient toujours avec notre décompte.

Il n’y a qu’à voir chez Bill Tornade, ses combinaisons « rétro 80 » futuristes font un carton plein !

Ou encore Stella McCartney qui modernise plus que jamais les années 20.
Alors en théorie, la mode de demain serait un condensé d’imagination futuriste et de vestiges du passé.
Et quand on aura tout puisé, on se baladera à poil mais emballées dans du papier cellophane, pour un côté plus … vous voyez ? 
Alors la mode du futur, vous, vous l’imaginez comment ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !