En éduquant ma fille, j’éduque mon fils.

Avant d’avoir des enfants, j’avais des valeurs et des principes. 
Aujourd’hui, j’ai ces mêmes valeurs et ces mêmes principes au carré ! Non, je ne suis définitivement pas de celles qui plaisantent sur le dicton que maintenant, elles ont juste des enfants. Je suis celle qui énerve, décidément. 
Il y a bientôt 4 ans, j’ai donné naissance à une fantastique petite fille. Noa.
Un prénom curieux pour une fille, c’est plutôt masculin non ? Non. C’est un prénom féminin à 100%, seul le Noé anglais, « Noah », est masculin. Je n’en veux pas aux gens de ne pas le savoir, je leur en veux de porter à bout de bras des stéréotypes à la con. 
Pendant 9 mois j’ai longtemps réfléchi sur un prénom pour cet enfant. Un prénom c’est le poids de toute une vie, c’est aussi une certaine valeur que l’on transmet, un goût, une histoire … Alors je me suis référée à la mienne. 
Je m’appelle Jessica et je déteste ce prénom qui ne me correspond pas. Ma maman, très coquette et mon papa très macho se sont mis d’accord pour me le donner. J’ai toujours été un garçon manqué. Toute petite, je pleurais à l’école parce qu’on m’obligeait à mettre des jupes, à être « une fille ». Si j’étais d’accord avec le fait d’être une fille, je ne voulais pas être ce genre de fille. Mais à l’époque c’était l’image qu’on en avait. Rose bonbon, poupée, dînette,  … En grandissant je n’ai rien eu contre le fait de mettre du maquillage ( j’ai commencé à 18 ans ) et porter aujourd’hui de la lingerie coquette mais … Je ne suis toujours pas ce genre de fille. Je suis débrouillarde, aventurière, pas douillette, j’adore bricoler même si je suis nulle, le maquillage au strict minimum parce que ça empêche mes enfants de m’embrasser baveusement … Je suis une fille, un genre parmi les autres. Et je me sens mieux dans mes pompes depuis que je peux l’être. 
C’est donc naturellement qu’en tant que maman d’une petite fille, j’ai particulièrement planché sur le sujet … Je me suis sondée, j’ai pesé le contre et le pour dans mes principes et je m’y suis tenu …
Noa aura 4 ans le 26 juillet prochain et j’ai toujours pris en compte son opinion personnelle quand elle pouvait me la donner faute de quoi j’optais pour la neutralité. J’ai, par contre, volontairement occulté le rose, lui proposant un panel d’autres couleurs. Le rose n’est pas féminin. C’est con de le penser. Toutes les couleurs sient à tout genre. 
Sa couleur préférée ? Le bleu. Elle adore naturellement le bleu. Une couleur qui n’est ni celle que préfère son père, ni celle que je préfère. Non c’est la sienne. 
Bien évidemment à son entrée en maternelles elle a bien eu une passe Dora & « princesses » pour faire comme les copines. On lui a même offert un château playmobil et une robe mais ça a duré 2 mois grand maximum … Elle n’aime les poupées que pour les porter en écharpe histoire de m’imiter, sinon … 
Non, Noa son truc c’est les super-héros et la science fiction. J’entends déjà les « oui en même temps, toi … », c’est vrai mais c’est SON choix. Et puis une petite fille se forge en prenant comme exemple sa mère avant de s’épanouir …
Je lis des comics book, par curiosité elle les bouquine, elle adore. 
Ici la télé ne fonctionne qu’avec des DVD en bruit de fond … Star Wars, Doctor Who, kaamelott … Elle adore. J’aime l’idée qu’elle soit différente. UNE FILLE différente. J’aime qu’elle me demande de la changer après 15 minutes en robe. J’adore réparer ses pantalons troués aux genoux, démêler ses cheveux ébouriffés, … 
Ma fille a la chance d’être la fille que j’ai toujours voulu être : libre. 
Je l’encourage fortement à sauter dans les flaques d’eau, à se trainer à terre, à sauter sur son lit, … La société et son influence aura trop tôt vite fait de la culpabiliser et de la changer à l’adolescence. Tant que je suis là, je la protège de tout ce qui pourrait l’empêcher d’être elle même, qu’elle le soit tant qu’elle peut … 
En faisant cela, j’éduque également mon fils. Un homme qui aura une image particulière de la femme … 
Nos enfants sont les adultes de demain. 
Si on veut que les choses changent, une réelle équité, c’est aujourd’hui, maintenant, dès le plus jeune âge. 
Je suis heureuse de voir des spots publicitaire à l’instar des serviettes hygiéniques « Always », la dernière en date … Ou d’entendre dans l’émission des « Maternelles » ce matin qu’habiller une fille en rose ça la bêtifie, ça la cale dans des cases préconçues … Parce que ça fait 4 ans que je me sens seule ( pour changer ). Heureusement que mon mari me soutient inconditionnellement parce que les autres mamans me fustigent majoritairement ! Et  ce dès que je m’oppose à l’idée de percer les oreilles de ma fille sans son consentement … 

Noa c’est un rayon de soleil … 
C’est une petite fille libre.
C’est le cadeau le plus précieux que je puisse lui faire … 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s