Fury

Je m’attendais à un film de guerre relativement standard. Les américains sont les gentils, les allemands les méchants. Voilà.

Sauf que …

C’est la première fois que je suis à ce point dans une guerre. Par là j’entends que, tout au long du film nous sommes malgré nous investis. Ce film est brillant et puissant tant par sa mise en scène que par le jeu des acteurs EPOUSTOUFLANT !
5 soldats américains dans un tank en pleine fin de guerre en 45.
Le tank. Personnage à lui seul qui met en relief cette micro société où ces quelques hommes très différents cohabitent dans les conditions les plus difficiles, dans la plus grande douleur morale et physique. Une peinture saisissante d’une juste réalité. Ce film est INTELLIGENT parce qu’il dépasse les clichés et les synthèses. Les soldats américains n’ont pas débarqué comme des justiciers sur nos terres, la cape au vent, chewing gum à la bouche et assurance de victoire en tête. Non. Du tout. Et ce film nous en rend compte avec brio. En tant que spectateurs, nous sommes donc en perpétuelle fascination devant ces HOMMES qui évoluent et en particulier devant le jeune Norman. Fragile et perdu, il est traumatisé. Son insoupçonnée adaptation à la dure réalité du conflit nous arrache littéralement le coeur. C’est par lui que le film prend d’ailleurs une dimension psychologique et sociale. Une analyse du décor finement pertinente, à travers un personnage lambda.
Les scènes de combats sont d’un réalisme … BLUFFANT ! La scène finale m’en a fichu des frissons … Lourde de chagrin et de sens, j’ai ouvert les vannes. 

Vous l’aurez compris Fury en vaut largement le détour ne fût ce que comme DOCUMENTAIRE. On en ressort terrassé et presque dans un état second. On a été là, au front avec ces soldats, la boule au bide, désolés de participer à ce massacre mais déterminés … Parce qu’au final, la guerre on la gagne là mais l’ennemi ne veut pas se rendre … Un ennemi qui s’avère parfois, sous deux aspects subtilement mis en place dans le film ( La jeune femme chez qui le sergent Collier & Norman font une pause et le soldat allemand qui ignore la présence de Norman sous le tank ), notre allié. Il y a eu des victimes juives, le film n’en fait pas mention. Il y a eu des victimes américaines, c’est prononcé avec beaucoup d’humilité. Mais il y a eu des VICTIMES allemandes, c’était intelligent et grand de le rappeler.

Magistral.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Isaac a 2 ans

Gâteau réalisé selon mon crayonné par Libellula et le pâtissier Troisfontaine

On dit souvent que le premier anniversaire de son enfant est le plus douloureux.
J’ai deux enfants et chaque année supplémentaire à leur compteur, je me refais le scénario de la fin du monde.
Je finis la journée avec un bon verre de rouge et une analyse profonde de la vie façon Blaise Pascal ( PAN! ) … » La vie humaine est semblable à un chemin dont l’issue est un précipice affreux … » blablablaaaa …

Que mes enfants grandissent me traumatise en quelques sortes, surtout dans la conjoncture actuelle. J’ai cette crainte viscérale de ne pas pouvoir les protéger éternellement de tout. Et depuis le 7 Janvier dernier, c’est tout juste si je n’ai pas peur de les mettre à l’école … Ah non, pas par crainte d’un attentat ! Les terroristes ne me terrorisent pas. Les gens et leurs réactions, ça oui …  On ne va pas se mentir, si le racisme a toujours existé, il faut quand même bien admettre que le vent souffle en rafales depuis quelques jours et mon intuition me murmure que ça ne va pas aller en s’améliorant. On n’est peut-être pas en première ligne mais il ne fait pas bon vivre pour nos frères et soeurs musulmans, en ce moment … Mettons entre parenthèses notre abandon total de nos valeurs universelles qui nous amènent à pleurer l’atteinte de notre nombril et de dénigrer un génocide nigérien … Par exemple/

En somme, les deux ans de Isaac ont donc été le changement d’un fusil d’épaule me concernant. Je réalise que je dois plus que jamais les préparer à l’avenir en les éduquant à échelle mondiale. Mais on a encore le temps de préparer la leçon, je me rassure.

Bref, Loulou a 2 ans.
C’est cliché, mais … 2 ans de bonheur intense et absolu. C’est vraiment un petit gars adorable … Je montrais justement à mon amie Cynthia le message reçu par la nounou hier qui disait : « Peux-tu m’amener le petit tous les vendredis ? Je sais que tu n’as plus besoin de mes services mais il me manque ce petit bout ! Je veux bien le garder gratuitement ! ». Isaac est attachant parce qu’il est drôle et intelligent. Ce qui fait de lui un enfant qui écoute. Il a connu une période un peu difficile vers Septembre qui aura duré 2-3 semaines, j’ai vite trouvé l’origine des maux. Depuis c’est un petit gars au caractère bien affirmé mais toujours obéissant. Les crises ( encore faut-il les cataloguer comme telles ) durent 2 secondes.
Très sensible à la communication, il parle énormément. Et de mieux en mieux. Il sait se faire comprendre et ce même par quelqu’un qui ne le connait pas. Proche de sa soeur, c’est un petit frère soleil ! Il la fait rire, lui donne de tendres baisers, lui dit je t’aime, joue dans ses bouclettes … Il lui arrive souvent de la rejoindre dans son grand lit, au milieu de la nuit.

J’ai beaucoup de chance de l’avoir. Isaac est ce diamant brut qui s’auto- façonne … Je le vois échouer, retenter avec acharnement et enfin réussir.

Depuis cette seconde où je suis devenue sa maman je ne cesse de remercier la vie. Et avec lui j’apprends qu’il existe un amour particulier, tout aussi intense que les autres versions de l’amour mais celle d’une mère envers son fils est étrange, paradoxale, mais tellement riche. Noa m’aura transformée en maman cool et lui, il aura confirmé mes choix. Je suis plus sûre de moi depuis qu’il est là.

2 ans aujourd’hui et j’ai l’envie de figer le temps à jamais.

Bon anniversaire mon bébé d’amour …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Notre réveillon de Noël à Disneyland Paris

  
Dans les grandes lignes ( les détails plus bas ) :
Comme chaque année, nous avions planifié de passer Noël ailleurs qu’à la maison. Mais cette fois, on avait envie d’offrir la suprématie même de la magie … Disneyland Paris ! Si j’avais des inquiétudes quant au fait que mon tout-petit puisse s’amuser tout autant que son aînée, ce sont des craintes qui se sont vites estompées.  En effet, il a quasiment fait autant d’attractions que sa soeur.

A la base, nous avions prévu de nous y rendre en voiture et puis on s’est dit que les enfants adorant voyager, l’excitation serait davantage ressentie si nous prenions le train. Ce sont des anges nos loulous, le voyage a donc été paisible. On ne les avait pas informé de notre destination, Noa pensait que nous repartions pour Londres mais pas folle la guêpe, elle s’est vite rendue compte que quelque chose n’était pas habituel …
 » Bonjour les enfants ! Alors, vous allez à Dis … »
« Nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon ! » a alors crié mon mari !
« Nous n’allons pas à Distutuche voyons ! »
Le contrôleur de train a bien failli tout faire foirer !
Nous voici donc sur le quai, arrivés à Marne-la-vallée, il est midi, nous sommes le 24 Décembre … Noa ne capte absolument rien jusqu’à l’hôtel, le Sequoia Lodge,  où une fois dans la chambre elle nous a demandé « Mais on est où ici ?! »
« On vient juste acheter les cadeaux de Noël …  » lui dit mon mari.
On ne lui avait pas vraiment menti ! Une fois les bagages déposés dans la chambre, nous avons été faire les magasins qui mènent aux parcs. La règle était simple ; les enfants pouvaient choisir les cadeaux de leur choix. Papa ayant fixé le budget à 500€ soit 250€ chacun. Étonnement ( ou finalement pas, on les éduque bien l’air de rien ), ils ont été très raisonnables …
Du coup, mon mari a ajouté quelques surprises dont celle de faire livrer la totalité des cadeaux dans notre chambre d’hôtel ! Nous sommes donc sortis les mains vides en direction du Disney Studio.
NB : Nous avons fait le choix de dire à nos enfants que le Père Noël était la personne qui donnait son veto à Papa et Maman pour l’achat des cadeaux. Ce n’est pas lui qui les apporte mais c’est lui qui l’autorise. Ca me semble une histoire plus cohérente …
Leurs têtes en rentrant le soir … Ca valait le coup, nous avons d’ailleurs filmé !
Un loulou au comble du bonheur. Moi qui n’achète que des jouets en bois à l’effigie de rien …
Le premier jour en journée, nous avons essentiellement fait le Disney Studio pour finir en soirée avec la cérémonie de clôture, juste MAGISTRALE ! J’en ai eu des frissons ! Cette projection sur le château d’Aurore et ces feux d’artifices c’était de la magie pure et dure. Je revois la féérie dans le regard des petits …
Après quoi, nous avons testé le Annette’s ! Ah, amateurs de burgers à l’américaine vous êtes ici chez vous ! Le temps d’attente pour être placés et servis est relativement court et les menus enfants sur mesure. Niveau rapport qualité / prix, nous l’avons trouvé super bon !
Nous rentrions vers le Sequoia Lodge, achever cette première journée pour commencer la seconde au plus tôt quand Isaac 23 mois, s’est mis à pointer du doigt l’affiche PADDINGTON du cinéma Gaumont. Ici, à la maison, nous avons toutes les oeuvres de PADDINGTON en bouquins. Les enfants sont fans d’autant plus que Paddington est le quartier où nous logeons à l’appartement quand nous sommes sur Londres …
J’étais sceptique pour le cinéma …
Je discute alors avec le chef de salles pendant que Marley, convaincu, prend les places. Il me dit que tout dépend de la capacité de concentration d’un enfant et non son âge. Mais selon lui 23 mois c’est quand même tôt … Motivée par mon mari, je tente le coup. Après tout, si Loulou ne tient pas, je peux encore sortir de la salle avec lui. Et puis si c’est son premier cinéma, ça l’est tout autant pour sa soeur de 4 ans, autant marqué l’évènement d’une pierre deux coups !
Et je ne l’ai pas regretté ! Non seulement Isaac a été sage comme une image ( bluffant le rang derrière nous ) mais il a ri comme je ne l’ai jamais entendu rire ! Ce qui a provoqué un fou rire collectif dans la salle, on n’entendait que lui. A la fin du film, des gens sont venus le voir pour demander son âge et s’attendrir de lui et son rire communicatif ! On a adoré ce film aux valeurs familiales britanniques victoriennes ( l’honneur, l’autre, … ) et à l’humour typiquement britannique dont nous sommes si fans.
J’ai juste passé un moment magique, en famille.
Le lendemain, nous avons « déménagé » au Disneyland Hotel. Il était prévu que nous y passions tout notre séjour mais il était complet la nuit du 24, donc nous y avons logé dès le 25.
On ne va pas se mentir, les chambres ne sont pas terribles. Limite, je préfère encore celles du Sequoia Lodge mais la déco intérieure du bâtiment, en met plein la vue ! Pour sûr, rien que cela vaut clairement la peine d’ouvrir le portefeuille.
Alors pour la petite histoire, mon mari m’a fait rire …
Entre deux attractions, il a plu des cordes. On a donc décidé de se prendre un chocolat chaud. 2 chocolats chauds, 2 jus d’orange = 23.20€, moi j’ai failli recracher mon pancréas, mon mari lui a trouvé ma réaction abusée … « Mais enfin, c’est le prix ! ».
Mouais, on n’a pas eu les mêmes problèmes …
Parmi les attractions qu’on a refaites encore et encore : MOTEUR ACTION !
Alors avant je trouvais ce truc complètement groseilles. Je détestais. D’ailleurs, j’en profitais pour roupiller … Et puis là, je suis revenue, mais maman. Et mon Loulou m’a mis les larmes aux yeux quand il a aperçu Flash Mcqueen en vrai … Il s’est mis debout, les étoiles pleins les yeux. Il était là, devant lui, « en vrai », il m’a tiré par le bras « AAAAAAAAAAH MAMAAAAAAAAAAN REGARRRRRRRRRRRRRRDE !!! IL EST LAAAAAAAAA ! ASH MAKIIIIIIIIIIIIN!!!!!!!! »
Autant son père et sa soeur allait vendre leur âme au diable pour foutre le camp autant, nous, et bien on a over adoré !
Le Disney Studio semble avoir été le parc préféré des enfants notamment avec l’attraction RATATOUILLE que nous avons fait … 8 fois.
 Après un premier jour de pluie, nous avons eu un temps plus clément les jours suivants …
Les tasses. Faire Disneyland Paris et ne pas faire les tasses … Impossible !
Les restaurant « Chez Rémy » vaut le détour, largement ! La viande y est succulente et l’accueil plus chaleureux encore qu’ailleurs. Service au top !

… J’aime mon fils, c’est sans doute tout cet amour porté qui m’a permis de tenir 5 tours de manège CARS, après l’avoir déjà fait une fois en famille.

Loulou étant trop petit pour l’attraction STAR WARS, on a attendu Papa  et Noa au Pizza Planet ( Toy’s story ). Son paradis en sommes …
Petit déjeuner dans un restaurant victorien au bout de Main Street. Un cadre de rêve et des produits de qualité.
Plus précisément maintenant :

Il est important avant de me lancer dans des précisions de stipuler le gabarit de mes enfants. Vous comprendrez pourquoi plus tard …
Mon 23 mois ( Hey, 2 ans demain d’ailleurs ! Hum ), mesure 1m01 et ma 4 ans, 1m18.

J’avais pris une poussette QUINNY zapp pour mon cadet sans penser avoir besoin d’une poussette pour la grande. Mais comme elle était particulièrement fatiguée au deuxième jour nous en avons loué une à l’entrée du parc ( 15€/jour, si mes souvenirs sont bons ).

Ce que nous avons fait :

Adventure Isle
Pour tous, j’avais quand même pris un suppori pour Isaac. Il faut monter dans une cabane dans les arbres, j’ai trouvé plus pratique pour tous le monde d’user alors du portage.

Le labyrinthe d’Alice
Pour tous, on se balade dans les dédales du monde de L.C.

Big Thunder Mountain
Mon mari l’a fait avec Noa, mais mon 23 mois était trop petit autant en taille qu’en émotions. C’est relativement fort comme attraction.

Blanche Neige et les sept nains
Pour tous, on traverse le monde enchanté du dessin animé dans un petit wagonnet de mine. Une attraction familiale, à faire.

Buzz l’éclair
Isaac a adoré ! Cependant, quelques bruits l’ont surpris. Donc attention aux petiots sensibles. Le mien est tellement fan de Buzz qu ‘il n’avait d’yeux que pour le décor pendant réellement aider Buzz l’éclair a exterminer Zorg ! Il était tout choupi à regarder. Noa s’est tout autant éclatée avec son papa.

CARS
L’attraction tant attendue par les enfants. Et j’ai été surprise dites donc … C’est que ça tourne ce machin ! J’ai même eu peur pour le petit mais le voyant éclater de rire à chaque vif tournant, je me suis plus inquiétée pour moi-même ! Parce que bon, je ne l’ai pas faite qu’une fois moi cette attraction …

Le Château de la Belle au bois dormant
On ne va pas la faire longue, c’est la visite obligatoire. Néanmoins le dragon dans la cave … Je le sentais venir, du coup avec le petit, nous on l’a regardé d’en haut ( par la bijouterie ). Noa plus intrépide s’en est approché avec son papa, sans aucune crainte. M’enfin … Même moi il me file des frissons celui-la.

Dumbo l’éléphant
On s’envoooooooole ! Sans surprise, les kids ont été fans, on la fait plusieurs fois. C’est cependant une attraction où il y a TOUJOURS énormément de monde et sans fast pass, soyez prévenus !

It’s a Small World
Encore une attraction qui me rendait gue-din avant et qui m’a filé la pêche pour 20 ballets rien qu’à voir le visage illuminé des enfants …

Les tasses
Immanquable !

Orbitron
Tout comme « Dumbo l’éléphant », on tourne et on vole. Combo gagnant !

Le passage d’Aladdin
Une chouette balade de plein pied, possibilité de le faire en poussette

Le manoir Fantôme
On a des petiots qui s’amusent des monstres et des fantômes alors on n’a pas hésité. Et … aucun frisson. Des rires à la pelle.

Pirates des Caraïbes
J’appréhendais les chutes pour loulou mais il a adoré, vraiment ! Il a ri comme un porcinet après chaque mini chute ! L’ambiance lugubre ne l’a pas impressionné et les bagarres de pirates l’on fait sourire. Noa, elle aussi, a beaucoup apprécié. Du coup, on l’a fait plusieurs fois.

Ratatouille
Alors là … Mention ++++ ! Le décor, l’ambiance, le génie de l’attraction en elle-même, je dis chapeau bas  ! Chaque fois que nous l’avons refait, nous avions un rat au cheminement différent du précédent ce qui fait que nous n’avons jamais fait deux fois la même attraction en quelques sortes. SUPER ! Loulou a juste été un peu impressionné par les flammes, c’est le seul moment où il s’est caché derrière mon bras, sinon il a apprécié à chaque fois !

Zig Zag
J’ai posté la vidéo d’une Noa prise d’un fou rire total dans cette attraction. Le chien de Toy Story nous embarque pour une ronde en folie ! Isaac faisait la sieste mais il aurait adoré !

Star Tours
Star Wars, l’attraction que Noa attendait particulièrement en bonne fan de la saga ( les chiens font rarement des chats ). Isaac aurait pu y aller mais j’ai fait le choix de ne pas la faire avec lui. Je me suis souvenu de quelques virulents moments, trop pour lui. Alors, nous, on a fait le Pizza Planet ! D’après Noa : « la meilleure attraction de la galaxie ! »

Les tapis volants
Pareil que Dumbo et Orbitron ; on vole et ça tourne, ils adorent !

Parachutes Toy Soldiers
Je me rappellerai toujours de la tête de la jeune fille derrière nous … « Mais votre petit là … Il va avoir super peur non ?! » et bien loulou il a tellement adoré qu’il l’a fait 3 fois ! Na ! 🙂

Autopia 
Un brin déçue par le truc, je l’ai surtout fait pour Isaac qui est un frappa dingue des autos. Mais le volant n’est pas maniable du tout et ils auraient pu faire un effort niveau décor parce que franchement, toute cette longue file pour ça … Franchement, les auto aurait pu être plus maniables …

Crush Coaster
Isaac passait. Avec ses chaussures à grosses semelles, il avait la taille mais je ne le sentais pas. La musique va super fort et il y avait trop de stimulations à mon goût pour lui. Donc nous on a refait CARS ( en face ) pendant que PAPA et Noa se sont fendu la poire ! « En arrière c’est trooooooop bien Maman ! ». Elle a voulu le refaire avec moi mais la file affichait 90 min d’attente … donc bon. Voilà.

Spiderman
Quand nous avons appris qu’il y avait la possibilité de faire une photo avec Spidey, nous n’avons pas hésité malgré les 1h de file. D’autant plus que, franchement, ils sont sympas ! Ils ont laissé mon mari installer son matos pro malgré la présence de leur propre photographe. Et on a mitraillé. Une fois en famille, une autre fois chacun solo, une dernière avec juste les enfants … On comprend l’attente si ils sont aussi cléments à chaque fois !

Voilà.
C’est à peu près tout ce que nous avons fait sachant que la période était propice à une foule de folie ! Je n’aurais jamais imaginé qu’il y ait tant de monde en cette période !
Jamais, autant.
Sans les FAST PASS, nous n’aurions probablement pas fait les attractions principales. Heureusement, nos 4 jours sur place et le fait que nous logions au Disneyland Hotel, nous ont donné la possibilité d’être présent avant même l’ouverture des attractions ! Nous avons par exemple le troisième jour fait Pirates des Caraïbes et the Small World en 3 min d’attente contre 1h30, 2h plus tard. Donc loger sur place, vaut le coup.
Après pour les hôtels, je suis heureuse d’avoir testé le Disneyland Hotel mais le Sequoia Lodge me convient parfaitement !
Pour Noël nous avons mangé au Cheyenne Hotel parce qu’ils proposaient une animation avec les personnages de TOY STORY mais jamais nous ne logerions là. Bien servis par les bus qui nous emmènent directement à l’entrée du parc, je le trouve quand même un peu loin. Mais la nourriture y est excellente !

Côté pratique, il m’est impossible d’envisager Disneyland Paris sans poussette. Nous en avons même pris une pour Noa épuisée des files d’attente au deuxième jour. On les garait aux emplacements prévus en face des attractions sans cadenas et nous n’avons eu aucun soucis.

Bref.

Les parades, les personnages, les décors, le personnel, … Tout était parfait !
Si je partage un peu avec vous, ici, sur le blog, j’ai en mémoire et dans un album photos que les enfants aiment désormais feuilleter quotidiennement, des souvenirs sacrés …

Si vous envisagez Disneyland Paris tout prochainement, je vous souhaite un bon séjour !

Rendez-vous sur Hellocoton !