Cuba – Mexique, part.1

Voici 3 aurores que nous sommes revenus de ces 20 jours de folie … et je trouve enfin le temps de venir vous conter notre fabuleux périple.

image

Surexcités par le départ,  nous avons « réveillé » ( surexcités , j’ai dit ) les enfants dans la nuit, direction l’aéroport de Bruxelles, pour un vol vers Varadero ( Cuba ) où nous resterons 3 jours ( escale ).
14h de vol … J’aime autant vous dire que dans la file du checking, les regards des autres passagers ne sont pas tendres … on devine les pensées peu sympathiques à notre égard, devinant le stress qu’un jeune enfant procure à l’adulte qui part au soleil. « Serait il turbulent dans l’avion ?  « Ces parents sont ils seulement conscients ? 14h de vol ! »
L’aventure, c’est dès le plus jeune âge. Si on se colle des ailes qu’une fois l’âge adulte atteint, on part avec des appréhensions et des oeillères qu’il est difficile d’ôter. La pureté et l’innocence d’un enfant lui permet de voir le monde sans filtre et tel qu’il est : magnifique.
Aussi,  partir avec de très jeunes enfants ça se prépare. Et je remercie ma copine Maeva qui vit à Hong Kong avec ses petits bouts du même âge que les miens, pour ses précieux conseils.
Si tablette, console et livres étaient prévus par logique, Maeva m’a donné une super idée qui a fait un carton plein dans l’avion. Les hôtesses m’ont même félicitée …
Toute l’année, j’ai collecté 14 petits cadeaux par enfant, de type mini jouets comme on trouve dans les Kinder surprise. Je les ai soigneusement emballé et j’en ai distribué un par heure. Voilà qui aide à appréhender positivement la suite du voyage, n’est ce pas ?
Peu coûteux, cela prend relativement peu de place ( entendons nous bien, ce sont des cadeaux pockets!  ), le tout est de faire de bons choix.

Varadero, Cuba

image

Depuis l’avion, la couleur est annoncée …
Nous débarquons, heureux de se dégourdir enfin les jambes, à l’aéroport de Varadero, sous une pluie on ne peut plus chaleureuse … Nous n’avons qu’une hâte, rejoindre notre logement airbnb loué à 2h de route de là, prendre une douche et surtout : manger !

image

Le long de la route, la nature a tout les droits … J’ouvre la fenêtre et respire l’air pur qui émane d’une verdure sauvage et humide … Il fait très chaud … et la nuit tombe pratiquement aussi vite que si on éteignit la lumière dans une pièce !

image

Nous arrivons dans ce qui semble être notre quartier … J’avoue, je ne suis alors pas rassurée … un rapide coup d’oeil à l’arrière de la voiture, louée a l’aéroport via AVIS,  les enfants sont profondément endormis … trouvons vite notre logement et dormons, nous n’avons pas le courage de dîner , nous sommes tous exténués …

image

Le lendemain matin, nous sommes réveillés par des chants mélodieux, nous découvrons alors une maison au milieu d’une nature exotique, habitée par des oiseaux colorés et des reptiles … Je n’aurais pas attendu davantage pour enfiler les bracelets Parakito aux enfants ! Ces bracelets sont magiques ! Pas une piqûre de moustique en 20 jours ! Même les mouches les ont évité ! Si j’avais su cela,  j’en aurais acheté pour moi aussi, j’ai été le repas préféré de toutes les bestioles du coin et du Yucatán !

image

Trêve d’observation, le ventre grouille et il est temps de faire les courses, d’autant plus que les armoires de la maison sont vraiment vides et il manque du nécessaire comme le papier toilette …
Sur le trajet, la police tente de nous extirper de l’argent mais c’est sans compter sur notre caractère et expérience de bourlingueurs .  On a fait l’Afrique noire … Bitch, please ! Pas à nous ! Du coup,  après avoir essayé toutes les intimidations qu’il avait dans sa petite poche,  nous repartons sans encombre à la recherche d’un supermarché.
La vie est chère à Cuba … plus chère que chez nous … Mais nous achetons le nécessaire pour le peu de temps qu’il nous reste.

image

Le ventre rempli, nous partons pour la baie de baracoa. Sur place,  une dame a un gros béguin pour ma fille, Noa, et propose de nous déposer en bateau dans un coin privé de la baie. Marley et moi avons toujours fait confiance en nos impressions, un regard l’un vers l’autre a suffit pour qu’on suive la dame vers un petit bateau de pêche conduit par son mari … 15 min plus tard et nous voici seuls au monde dans un décor paradisiaque tout droit sorti d’un joli rêve …
On y joue, on s’y repose,  on s’y baigne … quand passe un autre bateau de pêcheurs. Ils s’arrêtent au ponton et nous font de grands signes.
Courageusement,  j’envoie Marley en éclaireur … La dame nous a vu de l’autre côté de la baie, un peu plus tôt , elle trouve que nous sommes une belle famille et nous propose à manger, de bon coeur …

image

Des fruits de mer fraîchement pêchés que nous dégustons avec plaisir et reconnaissance … Je pense alors secrètement que c’est exactement ça que je voulais montrer aux enfants … l’altruisme et la générosité.

image

On découvre à notre aise Varadero qui m’était encore inconnue avant ce voyage … Une ville où les riches aiment se poser. J’abandonne même l’idée de la Havane avec les enfants … j’apprends sur place que la Havane est dangereuse et qu’elle ne doit sa réputation qu’à la folie de ses nuits rythmées par des musiques endiablées et par une consommation peu raisonnable d’alcool non autorisé.
Je suis tellement sous le charme de Varadero, que la Havane ne me laisse guère de goût amer …

image

Deuxième nuit passée à Varadero, troisième jour sur place, il est déjà temps de rejoindre l’aéroport pour Cancùn.
Nous avons dormi jusque 10h, nous avons ensuite marché dans les environs,  visité et nous sommes retournés dans la baie avant de reprendre la route.

Si nous avons eu la chance de découvrir la sublime baracoa , il me tarde de revenir quand les enfants seront plus grands. CUBA ,n’est pas une destination  familiale comme je l’entends. Les locaux persistent et signent. Nous avons eu raison de rester à Varadero, sans doute l’un des endroits les plus adaptés à notre profil de voyageurs …

Ce que j’aurais retenu de Cuba ? La police est un reel problème … hors zones de comfort touristiques, il règne une insécurité. Alors Cuba, oui, mais dans un hôtel.
Les routes sont facilement praticables et en bon état. Mais la vie est chère … Bien évidemment on relativise ! Londoniens de coeur, on sait ce qu’est une vie très chère. Cuba est étonnement bien placée dans mon classement … on trouve de l’alcool, des cigarettes à très bas prix. Par contre le prix d’un pain ou de la viande, c’est une cruelle folie. Côté  logement, vous pouvez trouver des hotels raisonnables pour pas cher mais il ne faut pas être trop exigeants … nous avons d »ailleurs choisi un logement sur airbnb car il nous coutait la moitié du prix d’un hotel moyen à Varadero pour plus de confort ! Dans le cadre sécurisé et formaté  d’un hôtel,  Cuba est indéniablement différente.

On reviendra. C’est certain. Je n’en ai pas vu assez pour conclure …

Part.2 : Arrivée à Cancùn ! To be continued …

image

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s