5 mois, début des hostilités.

13450035_543195012533247_1475061504427702869_n

Première grossesse, pratiquement rien à signaler jusqu’au jour J. Si je n’avais pas eu un ventre imposant et un bébé en pleine forme en dedans, rien ne me faisait sentir réellement enceinte.

Seconde grossesse, démarrage en trombe ! Insupportables nausées, douleurs dans le bas du dos, sensation permanente de lourdeur, acnées, prise de poids, remontées gastriques … 9 mois longs et particulièrement éprouvants.

Troisième grossesse, mi-figue, mi-raisin ! On coupe littéralement la poire en deux. Un début avec de légères nausées mais rien d’insupportable, une petite fatigue normale,  bref un début franchement soft d’autant plus que je travaillais au cabinet. Avec pas moins de 3 bus à prendre tous les jours, 2h de trajet et un statut de maman solo de 8h à 21h. Ca c’était jusqu’ici.

Cela va faire une petite semaine que les complications arrivent. Et ENSEMBLE s’il vous plaît, sinon c’est clairement moins marrant …

En tête de fil, Dame « remontées gastriques ». Elle n’apparaît que si je mange sucré. Ô joie, je ne peux juste pas supporter ce qui est salé pour cette grossesse-ci et raffole du sucré. Tiens, donc. J’ai donc l’oesophage carbonisé à l’acide. Solution : j’évite le chocolat au minimum et je me soigne à l’homéo. Ca fonctionne. Pas toujours mais c’est mieux que rien !

Viens ensuite, et c’est une grande première, Dame « migraine ». Alors elle … Elle débarque un peu pratiquemment TOUJOURS au mauvais moment. Quant je dois être optimale, efficace, … Solution : Virulente, sans pitié, elle ne disparaît que si je m’isole dans le noir complet et que je m’octroie une micro sieste.

Dans la lignée des premières, les torticolis ! Je les cumule. J’ai pourtant une excellente literie avec un surmatelas, un matelas EVEREST et des coussins à mémoire de formes. Rien n’y fait, j’ai le dos et le cou tendus comme un fil à couper le beurre. Solution : seul l’hostéo est parvenu à me décoincer tout ça. Mais ça revient. Je dois apparemment ce soucis au fait de porter de gros bébés. Je connais la chanson maintenant.

Et enfin arrivent les plus terribles souffrances me concernant : les douleurs ligamentaires.

Les douleurs ligamentaires ce sont ces douleurs dans le bas du ventre comme si vous vous étiez claqué un muscle. Elles apparaissent en général dès le second trimestre de grossesse et c’est TRES douloureux. Elles ne sont pas systématiques. Pour ma première, je pense les avoir réellement ressenties que dans le 9ème mois et encore, très supportablement. Elles sont causées par le poids du bébé qui appuient sur les ligaments qui retiennent l’utérus.

Pour la seconde grossesse, elles sont arrivées vers les 7 mois.

Ici, elles débarquent en plein dans le 5ème mois et la douleur est également morale car il n’existe absolument AUCUN traitement concret. On peut soulager momentanément mais nullement faire disparaitre les douleurs.

Ce qu’on préconise ? Ne pas faire de mouvements brusques, s’allonger, mettre une bouillote et utiliser une ceinture de soutien. Mouais. Si ça peut VOUS aider, ma foi, mais me concernant je n’ai pas passé le crash test, je souffre sa race !

Heureusement que sentir bébé bouger procure toujours la douce sensation euphorique d’une magie pure.

Sans déconner, ça aide.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s