Celle qui dispensait sa fille de faire la bise …

14088678_567034700149278_125333401719316377_n

J’avais remarqué depuis un temps que pour Noa, donner la bise à un étranger au nom des conventions sociales imposées, lui était particulièrement dérangeant.

Depuis toute petite, on m’a toujours appris qu’il était bienséant d’avoir un contact physique pour saluer. Or, ça me mettait également très mal à l’aise. J’ai malgré tout pris le pli avec les années.

Un jour, nous traversions la rue et nous avions croisé une connaissance qui l’a quasiment obligée à lui faire la bise.

C’était trop pour moi.

Ce « baiser social » n’est que culturel. Aux états unis par exemple, le geste surprend alors que donner une accolade est bien plus répandu. Dès lors, quand est ce que la coutume a dépassé ses limites pour devenir un devoir ? 

Chacun doit être libre de disposer de son corps comme il le souhaite.

Voilà ce qui devrait être universellement enseigné, à mon sens. C’est capital pour que l’on puisse prendre conscience que le NON est un droit absolu. D’autant plus à notre époque.

Ainsi, avec l’appui de ma moitié, nous avons pris le temps de l’expliquer à Noa dans un premier temps avant de le faire comprendre à Isaac.

Si Isaac par son jeune âge se sent encore dans l’obligation de rendre la pareille à une joue tendue, Noa donne désormais la main. Nombreux sont les adultes qui lui répondent favorablement en la félicitant car elle ne manque jamais de donner la raison de son geste.

« Je préfère donner la bise à Papa et Maman »

Cependant, quand elle le souhaite, elle a ce droit PROPRE d’avoir une proximité quand cela lui chante.

En tant que femme, je trouve essentiel d’inculquer à ma fille ses droits AVANT ses obligations. Mais c’est également essentiels de les inculquer à son frère car les changements majeurs à effectuer  dans ce monde ne se feront pas l’un sans l’autre genre.

Je suis donc cette mère qui pense que de pousser un enfant à faire un bisou contre son gré revient à lui signifier qu’un adulte peut lui imposer d’autres gestes contre son gré.

 

 

 

Publicités

8 réflexions sur “Celle qui dispensait sa fille de faire la bise …

  1. Fred Wildgunslinger dit :

    « on m’a toujours appris qu’il était bienséant d’avoir un contact physique pour saluer…Aux états unis par exemple, le geste surprend alors que donner une accolade est bien plus répandu »: je trouve que l’accolade implique un contact physique bien plus important pour ma part, puisque les corps se touchent. En revanche, je peux comprendre l

    Aimé par 1 personne

    • Dajesbox dit :

      Absolument. D’ailleurs, cela m’aura tout autant mise mal à l’aise je pense … je cherchais simplement à souligner que les us et coutumes différent selon les régions du monde. J’aime beaucoup la façon de saluer à la japonaise par exemple. Une petite courbette de respect à distance, ça me va 😀

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s