Concours DIDOODAM

15107418_609560245896723_6388842911945930708_n

J’ai découvert la marque DIDOODAM, il y a de cela 6 ans. Quand je suis devenue Maman pour la première fois. Soucieuse d’offrir à ma Noa des pantoufles de qualité pour ses premiers pas, j’ai passé une commande sur le site après les chaudes recommandations d’une maman blogueuse.

Et depuis, je n’ai jamais acheté de chaussons d’une autre marque. Et pour cause, certaines paires prises pour Noa ont été utilisées pour Isaac, 2 ans plus tard, et parmi elles d’autres sont encore en bon état pour bébé 3 !

Ce qui me plaît particulièrement dans les chaussons souples de Laurence Noizé, en plus de la qualité certaine, c’est aussi l’immense choix des modèles. Il y en a pour tous les goûts et le moindre que l’on puisse dire est que Laurence nous offre de la nouveauté régulièrement,  n’hésitant jamais à jouer la mère Noël avec des codes promos ou des super occasions de gagner une paire de ses chaussons.

Et nous y voilà ! C’est avec un immense plaisir que je vous offre la possibilité en partenariat avec la marque, de gagner une paire de chaussons souples AU CHOIX ( pointures allant du 16 au 35 ) ! Mais ce n’est pas tout, il y a également une remise de 15% sur votre commande. Ce concours est ouvert à la Belgique, à la France et aux Pays-bas.

Pour participer, c’est très simple :

👉 liker mon profil instagram ( @dajesbox )

👉 liker la page Facebook des chaussons Didoodam

👉 partager cette publication sur Instagram avec le hashtag #dajesboxchaussons

👉 inviter 3 amis en commentaire sous la parution Instagram

Le tirage au sort aura lieu le 30 Novembre 2016 à 20h 😊

Bien évidemment, il sera vérifié que toutes les conditions aient été bien remplies.

Bonne chance à tous et toutes !

Et si on s’aimait ?

Répandre le bonheur autour de soi et remettre l’amour au goût du jour, voilà qui est plus simple qu’on ne l’imagine. L’amour inconditionnel, le respect, la galanterie ou encore l’art du compliment, ne sont pas des choses réservées qu’à quelques (trop) rares sages de ce monde. C’est accessible à tous. Si cela peut-être un gros effort à fournir au commencement, il s’agit au final d’atteindre la paix et l’harmonie tant convoitée.

Les blessures du passé …

La suite dans Imane Magazine