La règle par 3, du désir à la réalité …

15781539_631608753691872_20767007511247965_n

L’idéal absolu dans mon schéma de la famille parfaite c’était un père, une mère, 3 enfants, un chien, une grande maison, un grand jardin et deux voitures.

Il ne manque que le chien.

Et de mon désir est née une réalité qui a dépassé l’image figée que je m’étais encrée dans la tête …

Concrétement, passer de 2 à 3 ça change quoi ?

La difficulté au quotidien est relative, tout dépend de la notion que nous avons de la difficulté et me concernant, je n’ai pas à me plaindre. Tout est surtout une question d’organisation et un nouvel ordre de priorités.

Par contre, d’un point de vue pratique, on ne va pas se mentir, passer d’une famille dite « classique » à une famille désormais qualifiée comme « nombreuse », voilà qui est moins évident …

Tout dans notre société semble être fait pour « deux adultes et un enfant » ou « deux adultes et deux enfants ». Quand on en a 3, on sent la troisième roue du carrosse légèrement grincer.

On s’en est aperçu lorsque nous avons réservé nos voyages pour 2017. Entre les hôtels faisant payer le prix fort pour cet enfant supplémentaire ( la théorie du bébé gratuit, c’est une bonne blague ! visiblement quand on passe à 3 enfants, elle n’est plus d’actu » ), les avions qui suivent la même politique de prix et l’obligation de se rendre dans des restaurants « familiaux », nous l’avons compris, on a passé un cap.

D’un coup, c’est comme si le monde s’acharnait à nous dire qu’il y a dans l’équation une donnée en trop.

Alors on vous le fait comprendre en creusant un trou dans votre porte-feuille mais également en vous jetant un regard tout neuf. Certains sont admiratifs, mais ils sont majoritairement plein de jugements péjoratifs !

Cette société est tellement encrée dans son confort individualiste que prendre la décision de fonder une famille et changer ses petites habitudes, de réduire ses plaisirs personnels au profit d’autres personnes que soi, fait paniquer. C’est effrayant.

Au diable les nombrilistes !

En gros, avoir 3 enfants, c’est surtout un problème d’espace et d’accommodement.

Mais c’est tellement minime comme soucis comparé à tout l’amour qu’on récolte. Je suis bien heureuse de faire un pied de nez à la normalité.

Alors oui avoir 3 enfants ça te coûtera plus cher que d’en avoir 2. C’est certain que tu dépenseras plus d’énergie et il ya fort à parier que tu reprendras un verre de vin supplémentaire à table au dîner MAIS c’est plus de « je t’aime »et d’amour.

Nous ne sommes pas des familles nombreuses.

Nous sommes des familles « pleines ».

De vie.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s